Déc
6
2012

Tu sais que tu viens de Nancy quand

Si vous touillez la salade ou que vous avez déjà bu un coup à l’Opéra, ça veut dire que vous venez de Nancy. Vous connaissez sans doute le célèbre « tu sais que tu viens de … lorsque … ». On s’en est servi pour écrire le portrait d’un Nancéien.

Dans son enfance, le Nancéien (et non le Nancéen, il n’aime pas que l’on appelle comme cela) jouait à « Nan ! Si ! Nan ! Si ! ». Juste après la récréation, le Saint-Nicolas venait dans sa classe et lui apportait du pain d’épices et des clémentines. Et il ne se demandait pas « c’est quoi ce câillon ? » (« c’est quoi ce bordel ? »), mais se disait plutôt « biches », car il était content de lui. Plus grand, l’habitant de Nancy a forcément appris à conduire à la forêt de Haye.

Le Nancéien est tellement doué qu’il sait où se trouve le Point Central (c’est un arrêt de station de tram). Tellement malin qu’il n’a pas envie de se rendre à Laxou, qu’il considère plus comme asile de fou que comme une ville. D’ailleurs pour lui, un « chteuf » (homme bizarre) a toute sa place dans cet asile, mais pas ses amis surnommés « gros » ou « couille ».

« Dis voir »

Ce Français adore rajouter des lettres dans un mot. Lorsqu’il est surpris, il dira « Maaaaaaaaaaaaaaaaaannnnnnnnnnnnn ». Ce citoyen tient aussi à articuler toutes les lettres du mot. Il prononce le « t » de vingt, pour ne pas le confondre avec le vin (l’un se boit, l’autre non). Sinon, il emploie souvent le verbe voir : « ramène voir », « dis voir », « donne voir » ou même « attend voir ».

Ce citadin, qui se demande vers où pointe le doigt de Stanislas, « ferme » la lumière et ne « l’éteint » pas. Il ne tient pas une poignée de porte, mais une clanche. Lorsqu’il aime bien, c’est « michto » et quand il n’aime pas, c’est « chount ».

Même si des fois, il se demande « c’est quoi ce câillon? » (c’est quoi ce bordel?), pas sûr que le Nancéien souhaite quitter sa ville de naissance. Au pire, il lui suffit de prendre le bus au Point Central pour voir la Californie.

En bonus :

Tu sais que tu viens de Nancy lorsque tu ne comprends pas pourquoi on te reproche de dire ‘ui’ au lieu de ‘oui’ et lorsque tu fumes des « schmers » et non des « clopes ».

Si vous n’êtes pas de Nancy, vous pouvez toujours visiter la ville.

[Photo]

Hébergements conseillés lors de votre visite

48.6936_6.1846_

5 commentaires Faire un commentaire

  • Très sympa ce petit glossaire du parlé nancéien, beaucoup de monde m’a dit que c’était une très belle ville, je ne manquerai pas de la visiter à la première occasion.

    • Une belle ville à découvrir en effet! Vous trouverez toutes les informations pour préparer votre voyage sur http://www.nancy-tourisme.fr ! A bientôt!

  • Nancy est une ville superbe, et notamment la très célèbre Place Stanislas. L’une des plus belles place d’Europe, sans aucun doute !

  • En fait, c’est « nancéien » qui est moche.
    On peut rajouter qu’il pleut souvent et qu’il y a un mini zoo à la pépinière.

  • Heuuu… Bon, je suis d’origine bourguignonne (avant d’être nancéien d’adoption), et je peux vous dire que je savais ce qu’était « touiller la salade » (on a aussi ce verbe là à Dijon), et on « ferme » aussi la lumière.
    Par contre, pour nous, un patin est un patin, et pas un chausson. Et un sac plastic qu’on nous donne en magasin est un sac, et pas un « cornet » (la première fois que je suis arrivé à Nancy, j’ai fait répété 2 fois : pourquoi me proposait-elle un cornet, ou une poche… je voulais juste un sac moi 😉 ).

Partages de l'article sur le web

Laisser un commentaire

Votre hôtel au meilleur prix

Newsletter


Ne ratez aucun de nos articles en vous abonnant à notre Newsletter

Visitez le site Infotourisme

Infotourisme c'est également un site internet spécialisé dans le tourisme en France !



Découvrez toutes nos sections :

Offres de voyages

reduction hotel dans le monde
Plus dans Actualité
Tu sais que tu viens de La Réunion quand

Les grands voyages des explorateurs

Fermer