Sep
13
2014

Flop 5 : on tombe de haut

gare Ă©vry

Le samedi, on revient sur le pire de l’actualitĂ© touristique dans un flop 5.

5 – Elle accouche en gare et le bĂ©bĂ© meurt

Une jeune femme a accouchĂ© en gare d’Evry-Courcouronnes (Essonne) ce mercredi. Malheureusement, le bĂ©bĂ© est dĂ©cĂ©dĂ© quelques heures après cet accouchement. L’agent en gare, Virginie Godel a racontĂ© l’histoire Ă  plusieurs mĂ©dias. « Après l’arrivĂ©e des pompiers, le bĂ©bĂ© est sorti en 40 secondes. On a suspectĂ© qu’il y avait des complications ». La cause du dĂ©cès n’a pas Ă©tĂ© rĂ©vĂ©lĂ©e.

4 – L’aĂ©roport lui offre une valise avec des explosifs

Une valise destinĂ©e Ă  l’entraĂ®nement des chiens renifleurs a Ă©tĂ© offerte Ă  une touriste Ă  l’aĂ©roport de Sydney (Australie). En effet son bagage Ă©tait endommagĂ©. Et c’est mardi, en rentrant chez elle qu’elle a dĂ©couvert les explosifs et 230 grammes de plastic. La police australienne s’est excusĂ©e pour ce dĂ©sagrĂ©ment. Une enquĂŞte interne a Ă©tĂ© ouverte.

3 – Quand la guerre devient une attraction touristique

Dans un article, Slate revient sur le tourisme de guerre. Comme le rapporte le site internet, une image postĂ©e sur Twitter le 9 juillet dernier a crĂ©Ă© une polĂ©mique. « On y voit un groupe d’IsraĂ©liens sur une colline de la ville de Sderot confortablement installĂ©s pour regarder la bande de Gaza se faire bombarder ». Après toutes les sortes de tourisme, maintenant celui de la guerre arrive …

2 – L’hĂ´telier droguait ses clients pour abuser d’eux

La police nĂ©o-zĂ©landaise cherche des clients qui auraient sĂ©journĂ© au « Main Street Lodge » Ă  Kaitaia, dans la pointe nord de l’Ă®le, depuis le dĂ©but de l’annĂ©e 2012. Comme le rapporte le New Zealand Herald, le propriĂ©taire des lieux est suspectĂ© d’avoir agressĂ© de nombreux clients. Si vous avez des informations : operations@police.govt.nz.

1 – Somnambule, il campe au bord d’une falaise

L’histoire aurait pu virer au drame. Mais finalement, elle se termine bien. Un AmĂ©ricain originaire de l’Ohio a plantĂ© sa tente en haut d’une falaise de 18 mètres, jeudi dernier. Au cours de la nuit, ses amis se rendent compte qu’il a disparu. Ils le retrouvent 18 mètres plus bas. Miraculeusement, l’homme ne souffre que d’une fracture Ă  la jambe et d’une blessure Ă  la tĂŞte.

[photo]

Aucun commentaire Faire un commentaire

Laisser un commentaire