Fév
5
2015

Le parapluie, une histoire d’ Au(rillac )

parapluie

Depuis de nombreux siècles, le parasol est utilisé pour se protégé du soleil. Mais les historiens ne sont pas d’accord sur l’origine du parasol. Il proviendrait de la Chine. Pour d’autres, il aurait été créé en Egypte. Ce qui est sûr, c’est que les femmes ont été les premières à utiliser cet objet contre l’humidité. Les hommes préféraient utiliser de larges capes.

L’histoire du parapluie

Deux histoires s’opposent sur l’utilisation du parasol contre la pluie.

Selon certains, tout commence en Italie, lors du XIIe siècle. A cette époque, le pape Alexandre 3 permet au doge de Venise de porter un parasol contre la pluie. Cela était auparavant réservé seulement lors des cérémonies religieuses. Les femmes françaises en font un accessoire de mode lors des XVIIe et XVIIIe siècles. Il est ensuite exclusivement utilisé pour la pluie.

Les Anglais contestent cette version. Selon eux, c’est Catherine de Bragance, la femme du roi Charles II d’Angleterre, qui a rapporté une ombrelle en provenance du Portugal, lors du XVIIe siècle. Il faut attendre le XVIIIe siècle et Sir Jonas Hanway, pour que l’utilisation de ces ombrelles deviennent à la mode. Auparavant réservé aux femmes, cet Anglais et l’un des premiers hommes à se servir d’un parapluie lors d’averses. Et d’ailleurs, selon la légende, la superstition assimilée à l’ouverture d’un parapluie à l’intérieur d’un bâtiment vient de cette époque. En 1682, l’ambassadeur du royaume de Batam présente le prince Rupert avec deux grands parapluies. Quelques mois plus tard, le prince meurt et c’est le déclin du royaume de Batam.

A partir du XVIIIe siècle, les premiers brevets concernant les parapluies sont déposés. De nombreuses entreprises ouvrent en France.

Pourquoi Aurillac est-t-elle la capitale du parapluie ?

Selon la légende, Aurillac, la capitale du parapluie, vient de la rivière qui traverse la ville. Ainsi, la Jordanne charriait des paillettes d’or. Cet or était ensuite troqué contre du cuivre, ramenait par des pèlerins du chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle. A partir du cuivre, de nombreuses pièces métalliques sont conçus. Et comme les forêts des alentours sont riches, une industrie de mâts et de poignées en bois se développent. Enfin, les paysans ramenaient de la toile de coton d’Espagne.

Les pièces métalliques. Le bois. La toile de coton. Tout est ainsi réuni pour faire un parapluie. De nombreuses entreprises dédiées à la fabrication de parapluies vont ainsi voir le jour à Aurillac. Et en 1998, la label « L’Aurillac » va être créé.

[Photo]

Hébergements conseillés lors de votre visite

44.926111_2.440556_

Laisser un commentaire

Votre hôtel au meilleur prix

Newsletter


Ne ratez aucun de nos articles en vous abonnant à notre Newsletter

Visitez le site Infotourisme

Infotourisme c'est également un site internet spécialisé dans le tourisme en France !



Découvrez toutes nos sections :

Offres de voyages

reduction hotel dans le monde
Plus dans Gastronomie et artisanat
A la découverte de la bêtise de Cambrai

A la découverte du tourteau fromager

Fermer