Nov
2
2016

Comment tirer le meilleur parti de la saison touristique ?

touristes

La France est un grand pays de tourisme. Souvent premi√®re destination mondiale pour le tourisme international, c’est une terre de contraste, qui offre tous les paysages¬†: canyons rouges sangs, gorges profondes o√Ļ s’√©coulent de tumultueuses rivi√®res, plages de sable blanc, hautes montagnes enneig√©es, patrimoine historique, culturel et urbain de premier plan… Et pour utiliser au mieux ses atouts, la France peut compter sur une industrie du tourisme diversifi√©e et puissante, qui joue un r√īle majeur dans son √©conomie. Mais beaucoup d’entreprises, grandes et petites, jouent gros sur ¬ę¬†la saison¬†¬Ľ, qu’elle soit d’hiver ou d’√©t√©. Comment tirer le meilleur parti de ces quelques mois o√Ļ des hordes de touristes investissent les lieux¬†?

Une industrie aux multiples visages

Que vous soyez saisonnier, propri√©taire de votre affaire ou bien que vous souhaitiez vous lancer, les options ne manquent pas. C’est tout un univers qui gravite autour de la manne du tourisme¬†: h√ītels, bars et restaurants bien s√Ľr, pour nourrir, abreuver et h√©berger, mais aussi service de guides touristiques, de location de v√©hicules, voitures avec chauffeur, boutiques de souvenirs, de photographie, mus√©es… L’industrie est riche de d√©bouch√©s.

Et si toutes ces entreprises ont un point commun, c’est que pour √™tre profitables, pour tirer le plus possible de la saison touristique, elles doivent se pr√©parer.

Le travail en amont : essentiel

La saison ne commence pas quand les touristes arrivent. C’est bien avant que se joue la r√©ussite ou l’√©chec. Faire face √† un afflux de clients, c’est se pr√©parer √† les servir, les satisfaire, c’est avoir le stock, le personnel, pr√™t et form√©, c’est avoir des fonds, pr√™ts √† √™tre investis et g√©r√©s.

La question financi√®re doit bien s√Ľr √™tre au centre de toutes les attentions. La gestion du cash-flow fait souvent la diff√©rence entre une affaire √† succ√®s, et une entreprise qui p√©riclite. G√©rer son argent, payer ses fournisseurs, son personnel, se faire payer √† temps, d√©clarer ses revenus pour ne pas s’attirer les foudres du fisc sont des √©tapes essentielles. Il existe, en ligne ou sous la forme de programmes, de nombreux outils pour g√©rer son cash-flow comme il se doit.

Se pr√©parer √† la saison, c’est aussi planifier. Pr√©parer ses locaux, avec les √©quipements ad√©quats¬†: une climatisation en √©tat de marche, des brumisateurs ou des chauffages sur une terrasse expos√©e font souvent la diff√©rence entre des armadas de clients et un bar vide. La d√©coration doit √™tre au point, pour attirer l‚ÄôŇďil et vous d√©marquer. Vous devez pr√©voir des stocks ad√©quats en fonction de l’afflux de touristes, pour ne pas avoir trop sans jamais manquer. Tenez vous au courant du calendrier pour conna√ģtre toutes les manifestations locales, festivals, jours f√©ri√©s qui apportent un afflux de touristes. Tous les d√©tails comptent, et doivent √™tre √©tudi√©s en avance.

Service première classe

Tout est planifi√© dans les moindres d√©tails¬†? Il est temps d’accueillir le client¬†! √Ä l’heure d’internet, o√Ļ tout un chacun peut laisser ses commentaires, la qualit√© du service est plus essentielle que jamais. Votre personnel doit √™tre poli, comp√©tent, et pr√™t √† encaisser les heures de travail longues et intenses qui riment bien souvent avec le travail en saison.

Soigner sa pr√©sence en ligne est aussi important. De plus en plus de touristes pr√©parent leurs vacances en consultant le net, les retours de chaque √©tablissement, leurs pages web… S’assurer de bonnes notes, et une v√©ritable pr√©sence sur les r√©seaux sociaux, permettra d’attirer bien du monde. Et puis, contrairement √† une campagne marketing classique, la pr√©sence sur les r√©seaux n’est que peu co√Ľteuse¬†: vous avez tout √† gagner √† la soigner¬†!

Tour de Babel

Le Fran√ßais, c’est une langue compliqu√©e, d’ailleurs la plupart de nos compatriotes se plaisent √† la maltraiter au quotidien. Alors quand on est un touriste chinois, la parler, c’est pour ainsi dire impossible.

Accueillir des touristes, et les d√©lester de leurs sous √† votre satisfaction mutuelle, c’est aussi les comprendre et s’assurer de pouvoir communiquer. Il vous faut du personnel parlant une langue √©trang√®re, voir davantage. La plus essentielle est bien s√Ľr l’anglais, mais selon les endroits, l’espagnol, l’italien, le russe peuvent toujours servir. Ne n√©gligez jamais la question linguistique dans votre pr√©paration¬†!

Travail & plaisir

La saison touristique, c’est donc tout un tas de petits d√©fis √† relever. C’est aussi une p√©riode √† ne surtout pas louper pour la sant√© des finances de bien des affaires. Au final, la pr√©paration est le ma√ģtre-mot. Connaissez votre industrie, ses sp√©cificit√©s locales, connaissez votre client√®le, et sachez vous adapter aux conditions √©conomiques du moment. Et dans tout √ßa, n’oubliez pas le plaisir¬†! La saison touristique est intense, souvent dure, et lorsque la vie de son entreprise est en jeu, stressante. Mais la r√©ussite d’une saison passe aussi par la qualit√© du service, et du sourire de celui qui le d√©livre.

Laisser un commentaire