Août
7
2014

Voyage dans l’Orne

alençon

Une histoire de guerres, de conflits, de hauts et de bas. On pourrait résumer l’Orne comme cela. Le département, qui se trouve en Normandie, tient son nom du fleuve qui le traverse. L’Orne est aussi célèbre pour la fabrication du camembert.

Histoire du département de l’Orne

Pour débuter l’histoire de l’Orne, il faut remonter à 500 avant J-C. A cette époque là, trois peuples Celtes se partagent le territoire. Les Aulerci-Diablintes, les Essuis et les Sagiis se sont distribués les territoires. Lors de l’envahissement de l’armée romaine, la province change rapidement de main et passe sous l’emprise de Jules César. Il faudra attendre 286 après J-C, lorsque l’Empire Romain se divise avec l’arrivée des Saxons pour mettre fin à l’emprise des romains. Le siècle suivant, les barbares dévastent tous les villages. Les populations locales décident donc de créer une confédération avec les Armoricains (bretons). A la seconde tentative d’offensive de Clovis (VIème siècle), le territoire devient des terres du royaume Franc.
La tranquillité ne va pas durer très longtemps. Au début du Xème siècle, les invasions reprennent. Les villes sont pillées par les Normands. En 911, le territoire leur est cédé. En même temps, les luttes internes à la famille royale déchirent le pays.
En 1204, un épisode s’achève. Après avoir reconquis le territoire, Philippe-Auguste, roi de France, annexe les comtés d’Alençon et du Perche au royaume de France. Durant la Guerre de Cent ans, les terres circulent de main en main pour finalement revenir dans celles du roi de France. Le département de l’Orne est créé le 4 mars 1790 et doit rapidement résister aux tentations fédéralistes et à la chouannerie qui s’infiltre dans le bocage. Le siècle suivant, le département s’industrialise et est aussi occupé par les troupes prussiennes (juin 1815-novembre 1818). C’est aussi à cette époque que sont construites les premières lignes ferroviaires. La ligne Flers-Argentan-L’Aigle-Paris est aboutie en 1867.
Lors de la Première Guerre Mondiale, l’Orne va servir de base arrière aux soldats anglais et de lieu de refuge pour les populations du Nord. Le département sera plus touché par le deuxième conflit mondial. A partir de juin 1940, les Allemands occupent Alençon. La résistance se met rapidement en place et compte 3500 membres en juin 1944. La ville sera libérée le 12 août 1944 par la 2ème DB du Général Leclerc. L’Orne va connaître un renouveau économique avec les Trente Glorieuses.

Lieux incontournables du département

Château de Carrouges

Construit entre le XIVe et le XVIIe siècle, le château de Carrouges associe l’architecture défensive du Moyen Age à la sobriété de l’époque classique. Un mélange de jardins, en place depuis plus de 350 ans, et d’appartements qui conserve le charme d’une maison habitée.

Musée du Camembert

Le Camembert vient de l’Orne. Le musée a été créé 1986. A l’intérieur, vous connaîtrez toute l’histoire de Camembert (de la collecte de lait, à sa commercialisation).

La tour de Bonvouloir

Construite en 1485 à Juvigny-sous-Andaine, c’est la seule partie restante du château fort appartenant à l’intendant du Duc d’Alençon, Guyon Essirart. Elle est inscrite sur la liste des monuments historiques le 4 juillet 1995.

Villes touristiques du département

Alençon

Alençon est située entre deux parcs naturels régionaux de Normandie-Maine et du Perche. A part ces deux lieux à contempler, vous pouvez vous rendre au Musée des Beaux-Arts et de la Dentelle d’Alençon.

Bagnoles de L’Orne

Bagnoles_de_L'Orne_lac_et_casino

Seule station thermale du Nord-Ouest de la France, Bagnoles de L’Orne est une magnifique destination qui vous apaisera. Vous pourrez vous détendre en profitant du spa mais aussi pratiquer du tir à l’arc, du VTT et même de la marche nordique.

Domfront

La cité médiévale de Domfront fait partie des « Plus Beaux Détours de France ». Tous les 2 ans, vous pouvez assister aux « Médiévales », le temps d’un week-end inoubliable. Vous pouvez aussi visiter un joyau de l’art roman normand, l’église Notre Dame sur l’Eau, mais aussi le musée Charles Léandre.

La spécialité culinaire

Les villes de l’Orne ont plusieurs spécialités culinaires. Mais la plus connue reste l’andouillette alençonnaise. Il y a encore peu de temps, elle se confectionnait à partir de fraise de veau. Mais depuis l’épidémie de la vache folle, elle a dû être remplacée par de la panse de veau. Pour l’instant, cet interdit n’a pas été remis en cause.

Établissement coup de coeur

La Bergerie

La Bergerie
61100 SAINTE-OPPORTUNE
02.33.66.04.28

La Bergerie vous accueille dans un mélange de charme d’un gite et d’une chambre d’hôtes dans la campagne normande. Vous vous y sentirez comme chez vous. Cet établissement est ainsi idéal pour des séjours 100% reposants.

[Photo 1 , Photo 2 ,Photo 3, Photo 4, Photo 5]

Hébergements conseillés lors de votre visite

0_0_61

2 commentaires Faire un commentaire

  • L’Orne est un coin de la France que je ne connais pas du tout. Je serai bien tentée d’allée faire un tour, surtout pour aller découvrir ces beaux châteaux (et un peu pour pour le musée du camembert aussi, j’avoue, je suis une grande fan de fromage) !

    • On te conseille vraiment le coin pour ton prochain voyage 🙂

Laisser un commentaire

Votre hôtel au meilleur prix

Newsletter


Ne ratez aucun de nos articles en vous abonnant à notre Newsletter

Visitez le site Infotourisme

Infotourisme c'est également un site internet spécialisé dans le tourisme en France !



Découvrez toutes nos sections :

Offres de voyages

reduction hotel dans le monde
Plus dans Voyage en France
Voyage dans le Cher

Voyage dans les Landes

Fermer