Déc
13
2012

Tu sais que tu viens de Dieppe quand

Dieppe

Vous dites « boujou » ou « ça va ti? » ? Cela veut dire que vous venez de Dieppe. On s’est inspiré du « Tu sais que tu viens de … quand … » pour réaliser le portrait d’un Dieppois.

« Poissons Dieppois, poissons de choix ». Longtemps inscrite au fronton des hangars du port de pêche de Dieppe, il suffit de commencer cette devise pour qu’un Dieppois la finisse. Ce citadin n’a pas besoin de beau ciel bleu pour être heureux. Il est content dès qu’il voit que les cabanes à frites sur la plage commencent à s’installer. Pour lui, c’est le signe que l’été arrive.

Les week-ends, il ne peut s’empêcher d’aller voir la mer. Si il s’assoit sur la plage, il adore balancer des galets en l’air, même si il a passé l’âge depuis longtemps. Jeune, lorsqu’il ne savait pas quoi faire, le Dieppois faisait un tour en ville. Cela consistait à faire des allers-retours dans la Grande Rue. Aujourd’hui encore, le Normand croisera au moins 10 personnes en remontant la Grande Rue.

Fier de sa ville aux 4 ports

Le Dieppois est forcément né à la maternité « Les Aubépines ». C’est le seul à comprendre une phrase comme « T’es rien frais toi narvalo » (on pourrait traduire cette expression par « espèce de fou »). Et au supermarché, il entendra des mères brailler « Tu vas t’taire ouais, sinon t’vas t’en prendre une dans la djeule ». Au lieu de dire le pont Colbert ou le pont Ango, il préfère parler du « pont qui tourne » et du « pont qui se lève ». Et il appelle toujours le Centre Jean Renoir, le CAC, alors que ça fait 15 ans que ça a changé de nom.

Le Dieppois a déjà acheté des pains au chocolat à 5h du mat’ à la boulangerie du Pollet (par la porte de derrière évidemment). Il sait situer la « côte de Rouen « , la « côte de Neuville » et la Rotonde et connait Toutatitou, même si ça n’existe plus depuis des années. Fier d’habiter la « ville aux quatre ports », l’Esplanade restera toujours, pour lui, un des plus beaux endroits du monde .

Si vous n’êtes pas de Dieppe, vous pouvez toujours visiter la ville.

En bonus:

Tu sais que tu viens de Dieppe quand tu regardes toujours par terre dans la rue pour ne pas marcher dans une merde de chien et quand tu sais que tu peux faire mieux que le feu d’artifice du 14 juillet en jetant simplement ta clope en l’air .

[Photo]

Hébergements conseillés lors de votre visite

49.922222_1.078611_

2 commentaires Faire un commentaire

  • Tu sais quand tu viens de dieppe quand tu allais acheter un « salambo » a la boulangerie quai duquesne

  • Pour les merdes de chien je ne suis pas d’accord :dans le sud, en particulier à Nice c’est piiiiiiiire (et puis à dieppe, la pluie fait le boulot ;))

Partages de l'article sur le web

Laisser un commentaire

Votre hôtel au meilleur prix

Newsletter


Ne ratez aucun de nos articles en vous abonnant à notre Newsletter

Visitez le site Infotourisme

Infotourisme c'est également un site internet spécialisé dans le tourisme en France !



Découvrez toutes nos sections :

Offres de voyages

reduction hotel dans le monde
Plus dans Actualité
Tu sais que tu viens de Marseille quand

Tu sais que tu viens de Nice quand

Fermer