Sep
4
2019

Retard ou annulation sur votre vol ? Obtenez une indemnisation en un seul clic !

Comment se faire rembourser un billet d’avion si un vol est annulé ou surbooké ?

FlightRight

Je m’appelle Jean-Michel, j’ai 53 ans et je suis chef d’entreprise. Je vais vous expliquer comment j’ai pu me faire indemniser, à la suite de l’annulation d’un vol pour New-York qui m’a empêché d’assister au mariage de ma fille. Bien souvent, les compagnies rechignent à accorder les indemnisations auxquelles les voyageurs ont droit. Il existe heureusement des moyens pour récupérer leur argent.

Je vais vous donner la procédure à suivre, que vous pourrez vérifier en tapant, par exemple : « annulation de vol air france », « vol annulé », « indemnisation retard avion » ou « air france reclamation » dans votre moteur de recherche.

Dès l’annonce du vol annulé, j’ai pu démarrer les formalités d’indemnisation.

Flightright : le site qui se charge à votre place des formalités de remboursement

Je me suis souvenu d’un collègue qui m’avait parlé quelques mois auparavant d’un site qui s’appelle Flightright et qui s’occupe de l’intégralité des démarches de remboursement. Il m’a expliqué que ce soit avec Air France, Easyjet, Ryanair ou toute autre compagnie, 440 millions d’euros d’indemnités ne sont pas reversées chaque année aux usagers à la suite de retards, annulations ou autres incidents, tout cela à cause de la méconnaissance de leurs droits et la résistance des compagnies aériennes.

J’ai pu constater sur le site de Flightright que leur service est reconnu pour son taux de succès : 99 % des demandes aboutissent à une indemnisation et 200 millions d’euros ont été récupérés par leurs clients. À noter que Flightright obtient l’excellent taux de satisfaction de 8,8/10 sur Trustpilot.

N’embarquez pas sans Flightright !

J’ai effectivement réussi à obtenir très rapidement une indemnisation de 600 euros, mais rien ne remplacera le préjudice de mon absence au mariage de ma fille. Un conseil : Ne prenez pas l’avion sans avoir enregistré Flightright dans vos favoris de navigateurs !

Je vais à présent vous raconter l’histoire de ma mésaventure.

Storytelling : Histoire d’un mariage manqué à cause d’un avion

Il y a des jours où rien n’arrive comme prévu. J’avais réservé un billet d’avion avec Air France trois mois à l’avance pour assister au mariage de ma fille, qui est partie vivre aux États-Unis depuis deux ans pour poursuivre ses études. Ce qui devait arriver arriva : elle est tombée sous le charme d’un new-yorkais à l’université, qui n’a pas tardé à lui faire sa demande en fiançailles.

Vint enfin le jour de l’embarquement. N’ayant jamais rencontré mon futur gendre, ma fille m’avait proposé de dîner la veille tous les trois dans le célèbre restaurant français, « les Trois Canards », situé dans le quartier de Chelsea. J’avais donc choisi un vol aller qui devait me conduire de l’aéroport CDG à celui de JFK à 16 :25, ce qui me laissait tout juste le temps de me rendre en taxi à mon hôtel, puis d’aller en métro au restaurant.

Après avoir voyagé en train de Bordeaux à Paris, j’arrivai deux heures avant le vol à l’aéroport. J’aime prendre un café, lire le journal, avoir du temps devant moi, sans avoir le stress d’un embarquement mal préparé. Je passe les formalités de sécurité, puis me dirige vers le lounge.

Jusqu’ici, tout va bien…

L’heure de l’embarquement approche, j’observe les équipes au sol qui sont en pleine discussion et là, je ressens la probabilité d’un retard se profiler. Le temps passe, l’heure de l’embarquement est largement dépassée. Le panneau d’affichage signale « vol retardé », mais le personnel prétend n’avoir aucune information complémentaire à communiquer pour le moment. Les esprits s’échauffent, les critiques fusent parmi les voyageurs qui attendent le même vol que moi. Ce n’est qu’après de longues heures d’attente que l’on nous informe que le vol est annulé ! À partir de là, c’est la panique. Pas d’informations complémentaires de la part de la compagnie aérienne, aucune annonce pour indiquer aux voyageurs les autres compagnies ou numéros de vols sur lesquels nous pourrions nous reporter.

J’appelle ma fille effondrée, qui apprend qu’elle ne verra pas son papa ce soir.

La débâcle à l’aéroport

À l’aéroport, les esprits s’enflamment : c’est la confusion ; certains voyageurs ne savent même pas s’ils sont concernés ou non par cette annulation. Une annonce presque inaudible est alors prononcée en anglais, pour indiquer aux passagers de se rediriger vers les guichets d’embarquement. La cohue composée de 450 voyageurs en errance, ne sachant pas vraiment quoi faire, ni ou aller, avec personne pour les guider ou les renseigner, provoque un véritable désordre dans les couloirs de l’aéroport.

Traités comme du bétail

Résultat : Au guichet, on me remet un voucher, qui se situe à 45 minutes en taxi de l’aéroport. Puis finalement, changement de programme : c’est en bus qu’il faut y aller, qui n’est pas au même endroit que les taxis. Tout le monde est perdu, harassé et furieux. Après avoir retraversé l’aéroport et voyagé 45 minutes en bus, nous arrivons enfin à l’hôtel au milieu de la nuit. Soixante-dix personnes qui débarquent en même temps à la réception d’un hôtel, cela prend du temps. Après une heure d’attente, je prends enfin possession de la clé de ma chambre à 2 heures du matin.

Je prends conscience que je ne serai jamais à au mariage de ma fille, qui avait lieu le lendemain après-midi. Plus que du temps ou de l’argent, le préjudice pour moi et ma famille est énorme. Je n’ai pas pu accompagner ma fille devant l’autel le jour de son mariage.

Conclusion

Cette mésaventure qui fût la mienne est vécue par des milliers de voyageurs à travers le monde, chaque semaine. Personne n’est à l’abri, c’est pourquoi il est indispensable de se doter d’un partenaire efficace pour obtenir les indemnités auxquelles nous avons tous droit.

Laisser un commentaire

Plus dans Edito, Veille touristique
casino de Monaco
Les 3 meilleurs casinos au monde

chapeau
Quel chapeau choisir et pour quel type de voyage ?

Fermer