Juil
4
2012

Les rencontres photographiques d’Arles

rencontre arles

Du 2 juillet au 23 Septembre, les « rencontres photographiques d’Arles » vous ouvrent leurs portes. L’édition de cette année promet encore de grandes œuvres exposées dans toute la ville. Amateur de photographie ou non, vous avez presque 3 mois entiers pour assister à cet événement incontournable.

« Les rencontres » en histoire

Les « Rencontres d’Arles » est un festival estival annuel de photographie fondé en 1970 par le photographe arlésien Lucien Clergue, l’écrivain Michel Tournier et l’historien Jean-Maurice Rouquette. Le programme tire sa richesse de la pluralité des points de vue d’experts d’horizons différents (une vingtaine chaque année). De nombreux photographes ont été révélés grâce aux « Rencontres d’Arles », ce qui confirme l’importance du festival en tant que tremplin pour la photographie et la création contemporaine. Et ce sont justement ces jeunes talent qui sont mis à l’honneur dans cette édition 2012.

rencontre arles 1

Rien n’a changé depuis la création de cet événement en 1970. On découvre toujours de nouveaux talents en cohabitation avec des photographes confirmés, tous d’horizon différents. Leurs travaux étant toujours éparpillés dans plus de 60 lieux d’expositions. C’est la diversité des participants, la longueur du festival et son étendue sur toute la ville qui lui donne cette renommée internationale.

Parmi les constantes des « rencontres » ont retrouve aussi la pratique : la pratique de l’art à travers des stages de formation ouverts à tous. Les stages de photographie permettent chaque année aux participants de s’engager dans une démarche personnelle de création, au plus proche des enjeux esthétiques, éthiques et technologiques de la photo. Des grands noms de la photographie sont régulièrement maîtres de stages pour les « Rencontres d’Arles » : Guy le Querrec, Antoine d’Agata, Martin Parr, René Burri, Joan Fontcuberta.

La photo : témoin du monde qui l’entoure

rencontre arles 2

Les « Rencontres photographiques d’Arles » 2012 sont étroitement liées à l’ENSP (École Nationale Supérieure de Photographie) et se donnent une mission éducative.

La mission éducative des « Rencontres d’Arles » se développe à travers un jeu pour les écoles consacré au décryptage des images et le lancement de production de films diffusés sur le Net à partir des « Rencontres » de l’été. Le travail avec les anciens étudiants de l’École de photographie d’Arles est pour toute l’équipe des « Rencontres » une suite de moments enrichissants, de surprises émerveillées à la rencontre de créations peu connues et de découvertes passionnantes des collections du musée Galliera, de la Société française de photographie, du Fond national d’Art contemporain, de la collection du péruvien Jan Mulder ou des Fratelli Alinari de Florence.

rencontre arles 3

François Hébel, le directeur de l’événement, veut prouver cette année qu’il existe une réelle place pour l’art photographique en France. Une école française existe bel et bien : elle est multiple, dense, gaie, instruite, et si elle est parfois trop modeste à côté de la Yale University School of Art (U.S.A) ou de The Düsseldorf School of Photography (Allemagne), elle n’en est pas moins bourrée de talent. C’est ce talent véritable que vous pourrez admirer aux détours des expositions.

rencontre arles 4

La promotion de l’école française ne met pas pour autant à l’écart les autres cultures dont elle se nourrit. Sont associés à cette fête des responsables d’écoles de photographie des quatre continents et leurs invités photographes du monde entier. Des artistes étrangers ayant choisis la France et désireux d’acquérir le prix Découverte que décerne les « Rencontres d’Arles » sont présents. Parmi eux : Josef Koudelka, Amos Gitaï et Klavdij Sluban. L’association du Méjan (chargée des activités culturelles à la chapelle Saint-Martin du Méjan) et le centre des Musées nationaux complètent ce panorama en invitant d’éminents artistes, pour la plupart français, utilisant la photographie avec notamment Sophie Calle qui exposera à la chapelle du Méjan.

Les événements d’ouvertures

rencontre arles 5

Outre les expositions, des « événements » auront lieu lors des 4 premières nuits des « Rencontres photographiques ». Des projections nocturnes au Théâtre Antique sont prévues. Durant la semaine d’ouverture vous pourrez découvrir en première partie de soirée  : « le Milo du Soir » qui est un cours particulier donné par un professeur de l’ENSP, Christian Milovanoff, photographe/enseignant au rôle important sur toutes les promotions de l’école sorties depuis trente ans. Sa performante leçon consistera en une critique des différents genres photographiques mais aussi de ce qui préoccupent tant les photographes : portrait, classement, mémoire, paroles.

C’est à la suite de cela que vous pourrez découvrir les photographes de la coopérative Magnum Photos. C’est un événement d’une grande importance de part sa rareté, cette agence se réunissant d’habitude sur Paris, New York et Londres. Mais pour la première fois cette année, pour fêter son 65ème anniversaire, l’agence de presse a décidé de se réunir à Arles. La présence de ces merveilleux photographes est exceptionnelle, d’où leur présence sur toutes les deuxièmes parties de soirées du théâtre Antique pendant la semaine d’ouverture.

A travers la soixantaine d’expositions installées dans les divers lieux patrimoniaux exceptionnels de la ville d’Arles ; ces « Rencontres » entendent contribuer à transmettre le patrimoine photographique mondial et se veulent également « le creuset de la création contemporaine » par la découverte de jeunes photographes talentueux et plus particulièrement français, lors de cette édition 2012.

Informations complémentaires

Site officiel des rencontres photographiques d’Arles.

[Photo 1, Photo 2, Photo 3, Photo 4, Photo 5, Photo 6]

Hébergements conseillés lors de votre visite

43.67665_4.627803_

3 commentaires Faire un commentaire

  • J’ai pour ma part Participé à l’exposition du Times Magazine l’an dernier, et je sais ou est passé mon argent. L’exposition regroupait les meilleures photographies parues dans le magazine cette même année. Je n’avais jusqu’ alors pas connaissance de la manifestation, et je me demande encore comment c’est possible aux vues de l’ampleur mondiale qu’à pris cet évènement !

    • Merci pour votre intervention. C’est vrai que cette manifestation est de grande ampleur, mais paradoxalement les gens ne sont pas toujours informés de son existence !

  • Il est vrai que l’on entend parler de cet événement surtout sur les forums et sites dédiés à la photographie. Jeune photographe, je ne connais cette manifestation que depuis 6 ans et j’en suis fan. J’espère y revenir cette année le temps d’une journée pour découvrir le cru 2012!

Laisser un commentaire

Bons plans



Newsletter


Ne ratez aucun de nos articles en vous abonnant à notre Newsletter

Visitez le site Infotourisme

Infotourisme c'est également un site internet spécialisé dans le tourisme en France !



Découvrez toutes nos sections :

Offres de voyages

reduction hotel dans le monde
Plus dans Actu Voyage
Festival d’Avignon : le programme de 2012

Profitez de bons plans lors d’un voyage à New York

Fermer