Avr
25
2014

Martine et Gérard : « pour notre tour du monde en 1975, on est parti sans réel itinéraire »

tour du monde 1976

Un tour du monde sans internet, sans téléphone portable. L’appareil photo numérique n’existe toujours pas. Le guide du Routard, qui est aujourd’hui une institution, vient à peine de naitre. Avec l’insouciance de la vingtaine, Martine et Gérard sont partis faire le tour du monde en 1975, pendant 1 an. Les jeunes retraités, qui ont depuis créé leur blog www.notreroute1976.fr, reviennent sur cette aventure extraordinaire.

Pourquoi avoir fait un tour du monde en 1975 ?

On sortait de deux années passées en Algérie au titre de la coopération. On était libre, sans enfant et avec du temps devant nous. Et on était passionné par le voyage. On est donc parti fin septembre de Grenoble et avons embarqué au port du Havre le 2 octobre. On n’avait pas de vrai itinéraire. On est parti sans le moindre visa.

CanadaStJeanDépartM

A l’époque, faire le tour du monde est si compliqué ?

Les visas étaient accordés à ceux qui voyageaient avec un billet d’avion aller-retour, une adresse … On n’avait rien de tout cela. Ainsi, pour aller au Canada, on a dû prendre un billet d’avion aller-retour car sinon on ne pouvait par découvrir le Canada. Bien sûr, on a revendu là-bas notre retour. C’est pour cela qu’on pense que du point de vue administratif, c’était plus simple à l’époque.

Comment communiquiez-vous avec vos proches ?

Au Canada et aux Etats-Unis, on pouvait appeler nos proches. Ensuite, nous n’avions plus de moyen de communication en direct. On leur écrivait. Mais des fois, il fallait faire attention car le prix d’un timbre était le salaire journalier, selon les pays. Ainsi, la lettre que l’on a envoyé en Birmanie n’est jamais arrivée.

Avez-vous rencontré des problèmes ?

Non, on n’a pas eu de mésaventure importante. Ma femme s’est fait voler son porte-feuille au Mexique. Par contre, on a rencontré des gens qui avaient été enlevées par Charles Sobhraj (ndlr : surnommé « Le Serpent », ce tueur en série aurait tué entre 15 et 20 personnes, essentiellement des touristes qui parcouraient l’Asie).

Vous dormiez où ?

On n’a jamais dormi dehors. La plupart du temps, on dormait dans des hôtels pas cher car nous n’avions pas beaucoup de moyens.

Combien vous a coûté ce voyage ?

Ce tour du monde nous a coûté environ 20.000 Francs chacun. Cela correspond à environ un peu plus d’un an de salaire, ou le prix de 2 Renault 4L. On a dû partir avec la totalité de la somme sur nous.

BirmanieMandalay

Quels moyens de transports avez-vous utilisé ?

Au départ, on voulait partir en moto. Mais on trouvait qu’un véhicule ne nous laissait pas assez de liberté. On a donc utilisé les bus, les trains ou encore les bateaux.

Comment s’est passé votre retour ?

A notre retour, on était fatigué. Gérard a perdu 10 kg. On n’est pas reparti en voyage tout de suite car ce que ce tour du monde avait été tellement fantastique !

Vous pensez qu’il y a plus de personnes qui font des tours du monde en 2014 ou en 1975 ?

C’est compliqué de répondre à cette question. Aujourd’hui, avec le nombre de blogs sur les tours du monde, on pourrait croire qu’aujourd’hui, il y a plus de tourdumondistes. Mais à notre époque, il n’y avait pas internet. On a quand même rencontré quelques tourdumondistes en 1975.

Avec votre expérience, vous direz qu’il est plus difficile de faire un tour du monde aujourd’hui ou dans les années 1970 ?

Avec tous les moyens de communication, il est certainement plus simple de faire un tour du monde aujourd’hui.

Et aujourd’hui, vous continuez à voyager ?

Oui, toujours. On cherche plutôt à découvrir les régions proches de chez nous comme les pays européens.

Crédit photo : Martine et Gérard

9 commentaires Faire un commentaire

  • Très intéressant… Merci !

  • Amusant de lire cet article, nostalgie des années 70… 😉

  • C’est beau de voir ce genre d’images… respect, faire un tour du monde a l’epoque n’a rien a voir avec le fait d’en faire un aujourd’hui !

  • C’est sûr que ça devait-être un peu moins commun à cette époque. C’est toujours un plaisir de rencontrer en voyage des personnes un peu plus agées qui voyagent depuis leur jeunesse. J’apprends toujours beaucoup d’eux je trouve.
    Par contre, et c’est un crève coeur, je ne pourrai pas ressortir dans 20 ans mes carnets de mon grand voyage en 2000, je les ai perdu il y a quelques mois, oubliés dans un train, le cauchemar 🙁

  • Impressionnant! Un tour du monde en 75, c’est clair que ça devait être pas mal plus l’aventure qu’aujourd’hui 🙂

  • Rigolo, je suis en train d’écrire un article sur les moyens de communication en voyage et l’exemple du timbre qui coutait le salaire d’un mois de travail est excellent.

  • Des articles comme on aimerait en lire plus souvent. À l’époque, un tour du monde, cela devait être une autre paire de manches qu’aujourd’hui ! La belle aventure !

    Merci pour cet interview !

  • Bonjour,
    Un article qui en dit long sur le mode de voyage d’autrefois mais encore plus « l’esprit de découverte ». C’est vrai qu’il n’y avait pas toute cette technologie d’aujourd’hui mais c’est bien plus authentique et bien plus aventureux avant!

  • une aventure

Laisser un commentaire

Votre hôtel au meilleur prix

Newsletter


Ne ratez aucun de nos articles en vous abonnant à notre Newsletter

Visitez le site Infotourisme

Infotourisme c'est également un site internet spécialisé dans le tourisme en France !



Découvrez toutes nos sections :

Offres de voyages

reduction hotel dans le monde
Plus dans Actu Voyage
Findery : la nouvelle application pour vos vacances

Marie-Julie Gagnon : « La rencontre la plus importante que l’on fait en voyage est avec soi-même »

Fermer