Nov
27
2012

Les compagnies lui refusent l’accès à bord, elle meurt

Vilma Soltesz est morte en Hongrie après que trois compagnies aériennes lui aient refusé l’accès à leur avion car elle était trop grosse pour voler. La femme de 54 ans est décédée d’une insuffisance rénale.

D’après le New York Post, qui révèle l’affaire, Vilma Soltesz et son mari étaient partis pour leurs vacances annuelles en Hongrie, le 17 septembre 2012. Le couple voyageait avec Delta Air Lines puis ont pris un avion de KLM, entre l’aéroport de New York – JFK et à Budapest 56 ans. Vilma et Janos souhaitaient passer un mois en Hongrie et revenir aux Etats-Unis le 15 octobre afin que la femme reprenne son traitement. En effet, cette malade qui pesait 190 kilos et qui souffrait du diabète et d’une maladie rénale n’avait plus qu’une jambe. Les compagnies aériennes étaient au courant de son état de santé. Le vol aller s’est bien déroulé.

Les ennuis ont commencé le jour du retour. D’après le mari, le personnel de KLM à Budapest leur a refusé le vol car les « sièges du fond ne supporteraient pas Mme Soltesz ». En effet, durant son séjour, elle avait pris du poids. Un porte-parole du transporteur se défend : « Il est apparu lors de ce vol retour que la passagère ne pouvait pas monter à bord, en dépit de tous les efforts faits par KLM. (…) Une rallonge de ceinture de sécurité n’était pas une solution envisageable ».

Les soucis s’enchaînent

Après avoir quitté l’avion, le couple attend plusieurs heures puis est conduit à Prague (Republique Tchèque) afin de prendre un avion Delta Air Lines. Mais les problèmes continuent. Le fauteuil roulant de la compagnie aérienne ne peut pas supporter le poids de la femme et le personnel n’arrive pas à la placer sur un élévateur. Ils réussissent finalement à trouver un nouvel avion : le vol Lufthansa qui va jusqu’à New York en passant par Francfort. Malheureusement pour eux, l’équipage est incapable de transférer la malade de son fauteuil roulant aux trois sièges réservés. Après 30 minutes d’efforts, le pilote demande au couple de sortir de l’avion. Le porte-parole s’explique : « Nous avions 140 passagers à bord, et ils avaient des correspondances qu’ils ne devaient pas rater. »

Vilma Soltesz est rentrée dans sa maison de vacances, avec son mari. Etant de plus en plus malade, elle refusait de se faire soigner par les médecins locaux. Elle « n’avait pas confiance dans les hôpitaux de l’ancienne Hongrie communiste », se désole son mari. Neuf jours après le vol retour prévu, elle est décédée. Cette Américaine a été enterrée dans sa Hongrie natale. Janos Soltesz envisage maintenant de poursuivre les compagnies aériennes, en les accusant de violer les lois protégeant les personnes handicapées.

[Photo : Capture d’écran du New York Post]

1 commentaire Faire un commentaire

  • C’est vraiment triste comme histoire, mais malheureusement, il y a des règlements de sécurité à respecter. Si les compagnies aériennes lui ont refusé l’accès, ce n’était pas par discrimination. D’ailleurs, elle avait quand même la possibilité de se faire soigner dans des hôpitaux locaux, c’est elle qui a refusé.

Laisser un commentaire

Votre hôtel au meilleur prix

Newsletter


Ne ratez aucun de nos articles en vous abonnant à notre Newsletter

Visitez le site Infotourisme

Infotourisme c'est également un site internet spécialisé dans le tourisme en France !



Découvrez toutes nos sections :

Offres de voyages

reduction hotel dans le monde
Plus dans Actualité
Drogue/Arme : Deux employés d’American Airlines arrêtés

Bon plan : les musées marseillais gratuits pour les Lyonnais

Fermer