Avr
30
2015

A la découverte des violettes de Toulouse

violettes_toulouse

Les violettes de Toulouse sont des friandises typiques de la ville rose, Toulouse, dans le département de Haute-Garonne, en région Occitanie.

L’histoire des violettes de Toulouse

La violette de Toulouse, très odorante, fait partie des violettes de Parme. Leur production commencera vers 1845 au Nord de la ville rose et deviendra rapidement la spécialité des maraîchers toulousains. Jusque 1907, plusieurs vendeurs, à chaque coin de rue, vendaient de beaux bouquets de violettes. Après une longue période de déclin, la violette est de nouveau cultivée à partir de 1985.

Ces fleurs fraîches cristallisées dans le sucre donneront l’emblème de Toulouse : le bonbon à la violette, une friandise de couleur violacée.

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les violettes de Toulouse

  • Le « caramelo de violeta » est la version espagnole des violettes de Toulouse.
  • Outre en fleur et en confiserie, la violette se décline sous différentes formes : en sauce, sirop, liqueur, plats cuisinés, parfum, savon

La fabrication des violettes de Toulouse

violette

Les fleurs de violettes sont ramassées entre octobre à mars. Elles sont équeutées et trempées dans un sirop, puis saupoudrées de sucre et séchées avant d’être étuvées (pendant 24h à 60°C environ) pour les déshydrater.

Une partie de ces fleurs déshydratées est ensuite retrempée dans un sirop de sucre, chauffé à plus de 100°C. Les fleurs sont enfin égouttées et refroidies avant d’être séchées.

[Photo 1, Photo 2, Source]

Hébergements conseillés lors de votre visite

0_0_31

Laisser un commentaire

Votre hôtel au meilleur prix

123resa.net c'est également un site internet spécialisé dans la reservation d'hôtels en France !

Newsletter


Ne ratez aucun de nos articles en vous abonnant à notre Newsletter

Visitez le site Infotourisme

Infotourisme c'est également un site internet spécialisé dans le tourisme en France !



Découvrez toutes nos sections :

Offres de voyages

reduction hotel dans le monde
Plus dans Gastronomie et artisanat
Découvrons l’histoire des espadrilles

Le chapeau de paille, la fierté de Caussade et Septfonds

Fermer